Tristan Le Govic
BLOG Facebook Twitter LinkedIn Google+ YouTube MySpace


Mr. Mme. Mlle.

Message

Merci beaucoup à :

Johan & Gea, Yoann, Gérard, Gwenaelle, Marie-Christine, Donald, Henri, Lucilla, Robert, Bruno, Sheila, Stéphane, Christine, Martina, Illyadane, Olivier, Isa & Marie, Caroline, Marie-Pierre, Martine, Nadine, Jeff, Anne, Martine, Joël, Sabrina,

pour leurs messages

Livre d'or

Johan & Gea Schonewille

07 Août 2012 - Pays-Bas

Dag Tristan,....
We hebben de (gesigneerde) CD Awen op de terugweg van Frankrijk naar Nederland verschillende keren beluisterd en thuis uiteraard ook. Het is mooi uitgevoerd! We kunnen dan ook terugzien op een prachtig concert in Chapelle de Tronoën (Saint-Jean-Trolimon, France)!!
Nogmaals veel succes met deze wonderschone muziekprestaties!!
Groet, Johan en Gea

Yoann Bagillet

12 Février 2012 - France

Bonjour Monsieur Le Govic,
je voulais vous remercier pour le magnifique concert que vous nous avez offert hier à la mairie de Maubeuge.
Ça a été un grand moment de magie et de voyage. Merci

Gérard Largepret

12 Février 2012 - Belgique

Bonjour,
J'ai beaucoup apprécié le concert de Maubeuge.
Le jour où il y aura moyen d'obtenir un enregistrement (officiel ou pas) de cette formule à 4, faites le moi savoir. En attendant je me contenterai de ce qu'il y a sur youtube...
Merci

Gwenaelle Napieraj

18 Août 2011 - France

Bonsoir,
J'ai découvert ton album "Dasson Ur Galon" un peu par hasard, en cherchant un CD d'Alan Stivell. Je ne dirai qu'une chose, j'écoute plus facilement ton album que celui d'Alan Stivell, car la musique m'apaise et me donne plus facilement envie de m'évader.
Bonne continuation en espérant un jour avoir la chance de t'écouter en face, un jour de vacances en Bretagne du côté du Finistère.
Gwenaelle

Marie-Christine Borter

11 Juillet 2011 - Suisse

Bonjour Tristan,
Ce matin, je ne suis pas encore redescendue de mon petit nuage sur
lequel vous avez transporté votre public hier dans la jolie chapelle
de Lotivy. Je comprends que l'on puisse tomber amoureux de ce magnifique instrument que vous m'avez fait découvrir hier dans toute sa richesse.
Merci de tout coeur

Donald St-Pierre

30 Septembre 2010 - Québec

Ah, mais quelle belle musique douce souffle tout à coup à mon oreille! C'est comme si une agréable brise caressait mon visage laissant sur son passage un calme intérieur! Je me sens lentement transporter sur un nuage n'écoutant que cette adoucissante mélodie! Vraiment agréable à entendre!
Donald St-Pierre

Henri Deffontaine

02 Septembre 2010 - Bretagne

Bonjour Tristan,
J'ai assisté à votre récital à Ploemeur en juillet, c'était vraiment magnifique. Bravo !
Henri

Lucilla Testa Cattaneo

26 Avril 2010 - Italie

Carissimo Tristan,
Ti ho asoltato all 'Insubria festival di Marcallo (Milano) e l'amico Ferdinando mi ha dato il tuo Cd che ho apprezzato moltissimo.
Con la tua arpa arrivi a toccare anche le corde delle anime che incontri nei tuoi concerti, anime che non ti dimenticheranno mai.
Ti ringrazio con tutto il cuore per il tuo meraviglioso regalo e spero di incontrarti l'anno prossimo a Bubry e all 'Insubriafestival.
Lucilla

Robert Tompkins

22 Février 2010 - États-Unis

Demat Tristan,
I got to see you play and sing in the little Chapelle Ste. Barbe in 2007, and it was one of the highlights of my musical sojourn in Breizh. I love your new CD, especially "Le Songe d'Orianne". I got to speak with you briefly before your concert in Ste. Barbe and that and your concert will always remain with me as a treasured memory of my wonderful time in Breizh.
Robert Tompkins

Bruno Robert

10 Décembre 2009 - Bretagne

bonjour
je viens d'acheter votre cd et c'est un réel plaisir d'écouter de la musique si fine, gracieuse et qui fait rêver, merci beaucoup. Les mots ci-dessus ne sont pas à la hauteur du plaisir eprouvé. mersi bras ha kalon vat. m'eus ket bet kement plijadur abaoe pell. Kenavo,
Bruno

Sheila Clarke

27 Septembre 2009 - Écosse

Hi Tristan
Just wanted to say a huge thank you. I enjoyed your playing so much last night. I just love the cds and I think my favourite tune is Glaz. You and Ailie play so beautifully together too. I know you have both practised for years but I thnk you both have something really special, I would say it is truly a gift that you have been given.
Thanks
Sheila

Stéphane Baudouin

02 Septembre 2009 - Bretagne

Bonjour Tristan,
Le son de ta harpe chante encore dans nos oreilles...Tu as enchanté nos sens...
Pour te souvenir de nous c’est simple : nous t’avons demandé combien de temps faut-il faire cuire le 4/4 pour qu’il soit bon… En changeant tes cordes rouges tu nous as donné la recette de ce bon gateau. Merci.
Enfin, nous avons bien donné des petits pois aux Korrigans mais cela n’a pas suffi à les occuper. Il y a toujours du désordre …mais nous sommes confiants dans leurs pouvoirs… Que le meilleur de toi vienne dans le coeur de ceux qui ont la chance de croiser ton chemin.
Au fait, comment va la reine qui se transforme en sirène ?
Dans la musique et bonne route. Bien cordialement et à bientôt,
Stéphane BAUDOUIN

Christine Maclet

24 Août 2009 - Royaume-Uni

Is it possible to send a message to Tristan le Govic?
I heard him a few days ago (Erdeven, august 19th)and I'd like to tell him how I was amazed
- because of "telenn"
- because of his music (I mean his own pieces)
- because fo his voice
- because it seemed that he was really giving us a part of his heart, a part of his mind, when he was playing and singing. Song from poem was deeply moving...
- and because of his beautiful smile for people (Is he Merlin's son?)
So, a thousand thanks to him, and so glad to meet him again in a concert one day soon. Sincerely
Christine Maclet

Martina Spriestersbach

10 Août 2009 - Allemagne

Lieber Tristan,
ich habe deine Musik am Samstagabend in Hofheim gehört und war sehr glücklich, nachdem ich deine wunderbare Harfenmusik und auch deine Stimme gehört habe.
Ich möchte dir noch einmal danken, für das herrliche Konzert und deine große Freundlichkeit.
„Straight to the heart“ - mit lieben Grüßen

Illyadane

31 Mars 2009 - Bretagne

Un enchanteur de plus dans la Contrée Mystérieuse de la petite Telenn...
Des voyages au fil des cordes, des instants de rêverie et d'enchantement purs. Et la voix de Tristan qui résonne sous les voûtes d'une chapelle entraîne les derniers indécis.
Un grand plaisir de vous avoir rencontré, vous et votre belle Harpe Noire, il y a deux ans. Un cd m'a raccompagnée en Alsace, et l'été dernier vos partitions ont suivi le même chemin pour venir se poser sur les pupitres de ma prof de harpe et de moi-même.
Mais bon sang, je ne suis qu'une petite harpiste plus portée sur l'improvisation que sur la rigueur, et votre Gavotten me résiste encore et encore !
Au plaisir de vous rencontrer encore et d'être la victime de l'ensorcellement merveilleux de votre talent de Harpeur. En attendant je me contente de votre excellent cd Dasson Ur Galon.
Une petite harpiste d'Alsace, Bretonne et Celte de coeur.

Olivier, Isa & Marie

01 Décembre 2008 - Bretagne

Hello Tristan
J'ai découvert ta merveilleuse musique en juillet dernier à Pontivy, je suis totalement tombé sous le charme, ainsi que ma petite amie.
Ton cd ne cesse d'émerveiller nos sens à chaque écoute (non non je n'en rajoute pas...).
Habitant Pontivy depuis quelques semaines, je me demandais si tu pensais un jour y revenir et également si tu connaitrais quelqu'un dans cette région susceptible de pouvoir donner des cours de harpe celtique à ma fille de 8 ans et demi qui est également littéralement tombée amoureuse de tes mélodies (et aussi un petit peu de toi après avoir vu ta photo, mais, shhh...).
Nous te souhaitons beaucoup de belles compositions.
Olivier, Isa & Marie.

Caroline Legault - [BLOG]

14 Septembre 2008 - Québec

Tristan le Magnifique… ou le vibrant retour dans le temps !
Elle est noire, courbes franches mais peu communes, chevelure blanche avec quelques accents de rouge. Il la prend dans ses bras, on sent qu’il l’aime déjà. Rituel d’accordement. L’oreille tendue en Dieu, l’homme s’ajuste à la vie, clé par clé, se met d’accord avec celle que je soupçonne être sa maîtresse.
Tristan qu’il s’appelle, Tristan Le Govic celui que l’on s’apprête à voir jouer en virtuose de la harpe celtique. Prénom d’un destin de grandeur, on dirait qu’il vient d’un autre temps. Si vous n’êtes pas certains de ce que j’affirme, approchez-vous, regardez-y de plus près, il a les oreilles pointues comme celles d’un korrigan. Tristan a tout pour lui, l’intelligence, le don de la voix, de la musique, la beauté, l’humilité et, à son jeune âge, la maîtrise de la langue bretonne.
J’ai passé une soirée divine en compagnie de mon amie Marie-Pierre, à voir et entendre l’artiste dans l’église de Pont-Scorff. Dès les premières notes, je fus harponnée par le chant de sa harpe, le son de sa voix et l’écho mélodieux des poèmes et histoires accompagnant le concert.
D’abord courbé sur l’instrument comme un animal couvant son bien précieux, Tristan fascine. Il a dû remettre mille et une fois sur le métier son ouvrage. La harpe est un instrument si complexe, qu’en le voyant jouer, très vite on est envoûté par tant de brio. C’est l’hypnose.
Entre l’instrument et le musicien se vit une communion. Qui sait, peut-être est-ce la harpe qui donne le ton ? À chaque nouveau morceau qu’entame Tristan, on dirait qu’il lui demande la permission de faire corps avec elle, de la frôler, la toucher, la pincer, la faire vibrer… Oui, comme si c’était elle qui lui accordait place en son « ventre » céleste. Après 25 ans passés à apprivoiser et faire danser la harpe on pourrait croire qu’elle lui appartient. Mais non. Et c’est justement ce qui est beau et transcendant dans le don que possède cette belle bête humaine… Tristan venu du fond des temps pour guérir et quérir nos âmes du 21e siècle !

Marie-Pierre Demon - [BLOG]

03 Septembre 2008 - Bretagne

Le son Telenn
Quel est cet animal étrange, que l'on trouve en terres celtiques, qui comprend les Korrigans, qui enchante les poètes et dont le cri transforme tous ceux qui l'entendent en Elfe ou en Fée ?
C'est An Delenn, bien sûr (la harpe celtique)
André m'avait envoyé cette invitation. Il y avait plusieurs soirées. Trop loin. Pas dispo. j'ai failli oublier la carte. Elle est retombée dans mes mains le jour même de la dernière soirée. C'était un signe. Un élan m'a poussée, il fallait que j'y aille. C'était trop fort. L'animal - je veux dire l'instrument - m'appelait.
Pont Scorff. L'église. L'instrument a un propriétaire, un brillant jeune homme du nom de Tristan Le Govic, mais, ne vous y trompez pas. Lui et l'instrument ne font qu'un. Fusion totale. Inséparables.
Dès les premières notes mon coeur s'est ouvert, et j'ai été transportée quelque part d'où je ne voulais plus revenir. C'était trop merveilleux, musique indicible m'emplissant tous les sens, et pas que les cinq.
Et j'ai senti en moi le pouvoir de la création, la musique m'a donné une inspiration profonde, comme une grande bouffée d'oxygène.
Merci Tristan de ce merveilleux spectacle, de tes sons ineffables, de tes chants bretons mélodieux, de ton sourire. Merci de conserver des choses si rares et de permettre aux autres d'en jouir.
J'aimerais dire à tous ceux qui croient que l'Art est inutile qu'ils se trompent de chemin. Un jour, comme moi, ils comprendront. Puisse-t-il ne pas être trop tard !

Martine Gauthier

00 Juillet 2008 - Bretagne

Tristan Le Govic Barde du renouveau
Son prénom est à lui seul une légende, mon esprit breton n’y voit pas un hasard mais une prédisposition naturelle ou plutôt une prédestination. Il a une grâce singulière, un physique et des gestes d’une étrange et noble simplicité, il est de la race des guerriers. Son combat est celui de l’art et de la beauté, sa harpe lui tient lieu de pur-sang. Sur son fier destrier, je chemine aux sources originelles et bois en sa coupe arthurienne, un délicieux et désaltérant breuvage. Je me laisse porter sur l'autre rive comme un bateau ivre, et mon âme revit le temps d'un enchantement korrigan.
Quand ses doigts magiques font vibrer les cordes de sa harpe celtique, je me laisse emporter par delà les eaux de ses belles fontaines, de ses cascades profondes, de ses rivières généreuses. Quand la voûte de la chapelle résonne de ses notes cristallines, je rêve opaline et blanche hermine.
Tristan Le Govic est un magicien des notes, véritable poète des mots et de la musique, sa rime est divine. Harpiste des temps modernes, il combine avec brio répertoire classique et créations audacieuses et novatrices, pour un voyage en celtie presque futuriste.

Nadine Nadine Le Dily

00 Mai 2008 - Bretagne

Bonjour Tristan,
En écoutant des musiciens tels que vous, je m'aperçois que tous les champs du possible sont grands ouverts en la matière pour pouvoir entrer en résonnance avec une terre que je connais depuis toujours mais que je ne connais plus très bien en fait... Et pour cela, je ne peux donc que vous remercier et vous encourager à continuer. Ceci dit, je ne veux pas que vous alliez penser que j'apprécie votre album par le seul fait que cela remue ma fibre "roots"... En fait, je pense très sincèrement que l'âme de toute cette région de Bretagne est tellement présente dans tous vos morceaux que votre musique ne peut que traverser les frontières pour prétendre atteindre à l'universel et au sacré.
Cordialement
Nadine Le Dily

Jeff Holland

15 Août 2007 - États-Unis

Bonjour,
Ma femme et moi, nous avons été présents à votre « Dédicace » devant Coop Breizh au Festival Interceltique de Lorient. Nous nous sommes assis à côté des gens amicaux qui semblaient vous connaître.
Même si nous ne pouvions pas rester jusqu'à la fin, c'était un vrai plaisir parce que vous jouez très bien. (J'ai acheté votre CD à Paris il y a quelques mois.) J'ai beaucoup apprécié la façon dont vous avez chanté pour montrer l'origine de la mélodie.
Très bon travail. Continuez comme cela.
Cordialement,
Jeff Holland

Anne Peaudecerf

00 Septembre 2006 - Bretagne

Un grand merci pour le concert de ce soir. Magie des notes qui s'envolent, nous emportant sur la terre d'Irlande, dans les flots au large d'Islande. Entre deux notes la corne de brume devient présente. Morceau magnifique, qui fait vibrer au plus profond de l'être. Retour en Bretagne au gré des danses... Le bonheur continue à l'écoute du CD.
Mille mercis

Martine Gauthier

00 Août 2006 - Bretagne

Tristan donne de vraies lettres de noblesse à la Harpe Celtique, elle en devient presque de la musique sacrée grâce à ce petit supplément d'âme qui caractérise chacun de ses morceaux et qui n'appartient qu'à lui. Nous sommes très loin du folklore avec Tristan, même dans le registre traditionnel celtique. il y a dans chacun de ses morceaux une respiration, un souffle qui nous fait retenir le nôtre, ses pauses nous font craindre je ne sais quel péril, nous entrons dans l'univers fascinant et mystérieux du monde celte jusqu'à nous fondre complètement dans sa musique au point d'en oublier l'artiste.
La harpe est l'instrument des "belles âmes" et Tristan ne peut appartenir qu'à ce monde-là, de quel lointain héritage est-il le mystérieux détenteur ?
Interprétation fascinante, envoûtante et divine.

Joël Delamotte

00 Août 2006 - France

C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai découvert Tristan LE GOVIC, lors d'un récital à ETEL, début août. Je connais un peu la harpe celtique. Ce fut un grand moment d'émotions, avec quelques chants traditionnels. Le CD est d'une beauté sonore remarquable. Je me régale.
Merci M. LE GOVIC et très belle continuation musicale à travers la harpe celtique,
Bien à vous,

Sabrina Guégan

00 Août 2006 - Bretagne

Bonjour,
J'aime beaucoup votre musique et je vous soutiens pour la suite. J'ai vécu un moment magique lors de votre concert à Josselin.
Avec tous mes encouragements,

Haut de la page

mise à jour Avril 2014, www.tristanlegovic.eu